Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Jardiner sans pesticides

Compostage, paillage et arrosage

Règle n°5 : Faire son compost et nourrir le sol


Le compost, base d'un jardin vivantC'est dans le sol que les plantes puisent l'eau et les sels minéraux dont elles ont besoin pour pousser, fleurir et produire des fruits. Ne les dopez pas à coups d'engrais chimique, misez plutôt sur un apport équilibré et régulier de compost pour obtenir un sol meuble, fertile et riche en humus. Dans vos plantations gourmandes (potager, arbres fruitiers), épandez à l'automne une couche de compost en surface, paillez, les vers de terre se chargeront d'incorporer cet « or noir » dans le sol. Ne jamais épandre de fumier frais ni enfouir le compost en profondeur.


Produire son compost est un jeu d'enfant : alternez des couches de matière sèche (feuilles mortes, brindilles, paille, journaux...) et de matière humide (épluchures, feuilles vertes, tontes de gazon...). Maintenez l'humidité, brassez et retournez régulièrement les couches. Après quelques mois vos déchets se seront transformés en un terreau fertile !

Renseignez-vous auprès de votre syndicat de traitement des déchets : le SIDOMSA par exemple propose des composteurs en bois de châtaignier local, ainsi que du compost en sacs.

 

Règle n°6: Un paillage pour moins d'arrosage


Pailler permet de moins arroserPour éviter d'être envahi par les « mauvaises herbes », le sol doit toujours être couvert, ce qui permet aussi de conserver son humidité et sa fertilité. Dans les plantations, au pied des arbustes, entre les rangs du potager, installez un paillis végétal (paille, bois broyé, tontes de gazon séchées, feuilles mortes...) sur une épaisseur d'au moins 10 cm après avoir décompacté (en surface seulement) et arrosé le sol.


Autre possibilité : installer des plantes couvre-sols pour coloniser les espaces nus. Au potager, semez des engrais verts après la récolte : en quelques semaines ils occuperont le terrain et protégeront le sol tout l'hiver. Avant de redémarrer le potager, broyez sur place et incorporez directement les plantes dans le sol pour l'enrichir. Les meilleurs engrais verts sont la phacélie, le trèfle incarnat, le sarrasin, la moutarde, le seigle.

Le quinté gagnant des couvre-sols, idéal au pied d'une haie ou dans vos massifs : Consoude (à grandes fleurs, d'Espagne, et à grosse racine), Géranium (d'Endress ou oxonianum), Lamier (maculé nain), Céraiste (tomenteux), Nepeta.

 

Règle n°7 : Arroser mieux et moins


Le goutte à goutte permet de réaliser d'importantes économies d'eauL'eau est une ressource précieuse, qui se fait rare : il faut l'économiser. Pensez à récupérer l'eau de pluie, à réutiliser l'eau de lavage des légumes, à pailler le sol, à choisir des plantes sobres peu gourmandes en eau. Privilégiez les systèmes d'arrosage en goutte à goutte, très économes. Arroser le matin ou le soir, en évitant les heures chaudes de la journée favorisant l'évaporation. Enfin, éviter de mouiller le feuillage en arrosant bien au pied, afin d'éviter le développement des maladies.

 

 

Actualités

REPORTAGE RADIO POUR LES PIEDS DANS LE PARC AU CHÂTEAU DU PIN À FABRAS

REPORTAGE RADIO POUR LES PIEDS DANS LE PARC AU CHÂTEAU DU PIN À FABRAS

La chronique radio sur les Jardins pluriels a été enregistré en novembre 2019.Ecoutez-la dès maintenant en replay.

Jardins pluriels des Monts d'Ardèche / 16 novembre 2019

Jardins pluriels des Monts d'Ardèche / 16 novembre 2019

Le Parc des Monts d'Ardèche propose aux jardiniers une journée pour échanger. Prenant appui sur la présentation de quelques jardins, la...


« Un restau pour les petits becs ». Retour en images sur l'animation du 8 octobre à la Maison du Parc.


« Un restau pour les petits becs ». Retour en images sur l'animation du 8 octobre à la Maison du Parc.

Pour cette dernière animation de la saison « Accueillons la nature au jardin ! », 27 personnes ont participé à la Maison du Parc à une...

Voir toutes les actualités

Le Parc en images



Voir la photothèque